Chrétiens dans la cité

Travailler les fondements de la société

En lisant ce matin les transcription des paroles de Benoît XVI prononcées au cours de son voyage au Mexique, je suis tombé sur ce passage. Quelques mots que le Pape a dits à l’occasion de la cérémonie de congé à l’aéroport, avant de quitter le Mexique :

Dans ces circonstances, j’encourage ardemment les catholiques mexicains et tous les hommes et femmes de bonne volonté à ne pas céder à la mentalité utilitariste, qui aboutit toujours à sacrifier les plus faibles et ceux qui sont sans défense.

Je les invite à un effort solidaire qui permette à la société de se rénover depuis ses fondations pour réaliser une vie digne, juste et en paix pour tous.

Pour les catholiques, cette contribution au bien commun est également une exigence de la dimension essentielle de l’Évangile qu’est la promotion humaine et une très haute expression de la charité. Pour cela, l’Église exhorte tous ses fidèles à être aussi de bons citoyens conscients de leur responsabilité de se préoccuper du bien des autres, de tous, tant dans la sphère personnelle que dans les différents secteurs de la société.

Voilà ce que je cherche. Une fois de plus, Benoît XVI explique correctement tout haut ce que plusieurs pensent tout bas.  C’est un peu ce que j’exprimais dans deux billets précédents :

- Il faut faire plus que voter pour changer le monde.

- Un vrai projet de société.

Ces paroles du Pape sont un véritable encouragement à ce que les catholiques s’impliquent dans la société. Nous avons très certainement un créneau à exploiter.

Je vois dans ces initiatives un véritable service que l’on pourrait rendre à nos concitoyens, ainsi qu’un moyen simple de faire connaître le Christ.

Si, par hasard, un ou plusieurs directeur de l’Opus Dei en France lisait ce billet… qu’il sache que je crois vraiment qu’une telle initiative mobiliserait les membres de l’Oeuvre en France, qu’il ferait du bien à ceux qui en ont le plus besoin, et que ce serait une formidable initiative apostolique.

“Ils ne savaient pas que c’était impossible. Alors ils l’on fait”

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


trois × = 27