Changer le monde ?

Changer le mondePlusieurs personnes ont dernièrement relayé – à juste titre – une vidéo fort agréable et bien faite par la société Saje Prod, intitulée “Quelle société pour 2012“,  qui encourage les catholiques à choisir leur candidat pour les prochaines élections présidentielles parmi ceux qui respectent un certain nombre de principes qui nous semblent intangibles : respect de la vie, respect de la personne, sens de la solidarité, aide aux plus démunis, etc.

Effectivement, nous avons une voix à faire entendre. Et il serait dommage de s’en priver.

Ceci étant, la petite voix des catholiques, associée à celle d’autres personnes, suffira-t-elle pour redonner à la société une orientation qui me semble au dessus de la démocratie ?

Nous savons que la Vérité n’est pas déterminée par la majorité. Or notre société fonctionne avec la démocratie : de ce fait, comment faire pour que la majorité adhère à la Vérité ? Suffit-il que les cathos se mettent à voter pour le candidat qui propose le plus de résolutions proches de celles que nous voulons ?

Je pense qu’il faut le faire – d’autant plus que l’un des candidats propose explicitement des orientations de société directement opposées à ces principes – mais je crois également que cela ne suffira pas.

Lors de son dernier voyage au Mexique, le pape vient de rappeler que les catholiques du pays ne peuvent pas rester indifférents face à la misère, la pauvreté, la souffrance des petits. N’y aurait-il pas là une piste à suivre ?

Personnellement, j’aimerais beaucoup participer à une telle initiative. Je regarde avec envie ce que les membres de l’Opus Dei ont fait en Espagne et dans d’autres pays : des écoles, des universités, des centres médicaux, des centres de soins palliatifs… Le Centre Médical Monkolé, en RDC, est sur le point de devenir un petit hôpital. (on peut voir sur un autre site quelques initiatives sociales prises par des membres de l’Opus Dei.)

Certes le but de l’Opus Dei n’est pas de promouvoir de telles initiatives. L’Opus Dei est une “grande catéchèse” qui aide les gens à trouver Dieu dans leur vie quotidienne. Mais comment rester insensible et inactif face aux souffrances de nos concitoyens ?

Vous pourriez me dire : « Vas-y ! Lance-toi ! » Mais que faire tout seul ? Je suis en train de préparer une journée pour des familles : une telle initiative est dans mes cordes, je sais faire ; Mais un centre de soins palliatifs ?

« Montre-moi ta foi sans les œuvres et moi, je te montrerai ma foi par mes œuvres» (saint Jacques, 2, 18) Il ne s’agit pas d’action pour l’action, d’agir pour montrer que l’on est efficace. Il s’agit surtout de ne pas s’endormir sur ces lauriers, ou d’être arrêté par un fatalisme inhibant : en plus du vote, je pense que nous avons aussi des choses à proposer.

Le fondateur de l’Opus Dei a mis en place de tels projets, qui à l’époque semblaient de véritables folies. Prions pour que cet esprit d’initiative, cette foi dans la providence ne se perdent pas, et que des folies semblables puissent voir le jour en France.

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


huit + 9 =