Sommes nous revenus “Enracinés dans le Christ et fermes dans la foi ?”

lever de soleil cuatro vientosC’est la question que je me pose depuis mon retour de Madrid. Après une  nuit de sommeil réparatrice (mais il en faudra d’autres) et une douche, je fais le point sur tout ce que nous avons vécu et reçu. Depuis mon arrivée en France, je n’arrête pas de chantonner dans ma tête l’hymne des JMJ (Fieles en la fe, fieles en la fe…), je regarde des vidéos sur Youtube et KTO,  je compile les textes du pape…

Mais la vie va reprendre ses droits. Alors que va-t-il nous rester ?

En vrac, et sans hiérarchie, voici quelques points que je retiendrai :

- Le sensible, et l’émotionnel, ce n’est pas inutile. ça fait du bien. Certes, saint Thomas Apôtre n’a pas eu les JM pour croire au Christ, et ce ne sont pas les JMJ qui me font croire à Lui. Mais se retrouver avec cette foule du monde entier fait plaisir. Surtout, parce que nous partageons la même foi, les mêmes idées, et parce que l’union avec l’Église est de plus en plus visible.

- Jean Paul II réunissait les jeunes, et dans un cadre festif, il leur transmettait les idées qu’ils étaient à l’époque en mesure d’accepter. Aujourd’hui, Benoît XVI peut nous transmettre des idées plus fortes que nous sommes désormais disposés à écouter et à faire nôtres (croire au Christ, c’est croire en l’Église, n’ayez pas peur de témoigner du Christ, etc)

- une certaine idée de cohérence. Tous les sujets ont été abordés dans ces JMJ : le respect de la nature, l’écologie, indissociables du respect de la vie, de son commencement jusqu’à sa fin, se nourrir du Christ, la proximité du Christ, les sacrements, la vie communautaire. La Foi forme un tout, et la cohérence de cette foi lui confère sa beauté.

- Une idée très chère à Benoît XVI : la rationalité de la Foi. La recherche de la Vérité, qui nous conduit au Christ. C’est me semble-t-il un point qu’affectionne tout spécialement ce Pape Professeur (cf Discours du Pape au cours de la Rencontre avec les jeunes professeurs universitaires).

- Le témoignage et l’apostolat. L’évangélisation. La catéchèse de Mgr Rey sur ce sujet, à laquelle j’ai assisté, était à la fois splendide, encourageante, et impensable il y a 15 ans. Petit à petit, l’idée qu’il faut proposer aux autres le message du Christ fait son chemin.

Il nous reste à méditer, à approfondir, à mettre en pratique, à transmettre… pour éviter de ne vivre que de souvenirs.

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


deux × = 14