L’Opus Dei au cœur d’un procès en septembre… ou l’histoire d’une fuite organisée

Fuite

Depuis quelques jours, vous avez peut-être vu passer dans tous les média français (le point, France 2, La Vie, La Croix, etc) un article reprenant une dépêche AFP annonçant que l’Opus Dei sera au cœur d’un procès en septembre, suite à la plainte d’une ancienne membre, élève de l’école hôtelière Dosnon, dans l’Aisne.

La plainte a été déposée en 2002 par Catherine T. L’enquête dure depuis 10 ans. Elle a rassemblé autant de dossiers que l’enquête sur l’Erica. Et à la dernière audience du tribunal, la juge a conclu à un non-lieu sur la quasi-majorité des charges. Plusieurs d’entre elles visaient l’école dont Catherine T. était élève, d’autres visaient également l’Opus Dei.

Reste au dossier, après 10 ans d’étude, un problème de droit du travail, que l’école va devoir régler.

Ce qui n’a pas empêché une “source inconnue” (puisque je n’ai pas de preuve, je ne peux pas dire qui je soupçonne…) de divulguer une très grosse partie du dossier à l’AFP, sans dire évidement que l’enquête avait conduit à un non-lieu.

Les différents média, trop contents de diffuser une information selon laquelle le grand méchant loup (l’Opus Dei) allait être accusé par un pauvre petit chaperon rouge (Catherine T.) , et que grâce à ce combat du pot de terre contre le pot de fer, enfin, la vérité allait éclater, se sont empressés de diffuser la dépèche, sans vraiment prendre le temps de se renseigner…

Je ne vous cache pas que, pour moi, ce fut un coup de massue, car je ne m’attendais pas à une telle attaque. Certains se souviennent de Catherine T lorsqu’elle était élève à l’école Dosnon. Je sais également qui l’a conseillée dans ce procès. Et comme tout semblait se régler, je pensais que nous allions pouvoir sortir de ce bourbier pénible.

Bref, ça fait mal, surtout d’un point de vue com’ , car tout ce qui a été publié sur le net va y rester. Comment réagir ?

Communiqué de presse de l’Ecole Dosnon.

Communiqué de presse de l’Opus Dei sur son site

Un parmi tant d’autre : l’article du Point.fr qui reprend le communiqué de l’AFP

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


4 × six =